Les FUTURIALES

Festival des littératures imaginaires d'Aulnay-sous-Bois

"La science-fiction, c'est de la fantasy avec des boulons" Terry Pratchett

Les finalistes nous parlent !

   Les finalistes des Prix Futuriales Révélation et Révélation jeunesse s'expriment sur le site Fantasy.fr.

Voici les trois premières interviews dans lesquels ils s'espriment sur l'édition de leurs premières oeuvres.


"Avec Druide et Les Hauts-conteurs, Oliver Peru a réussi à être sélectionné à la fois parmi les finalistes du Prix Révélation des Futuriales et du Prix Futuriales Jeunesse. Voilà pourquoi il sera le premier à donner ses impressions sur ces deux prix :

"Nouveau sur les étagères de la littérature fantastique, je découvre le milieu. La sélection et le prix Futuriales sont l'occasion pour moi de connaître les livres de cette année, ceux qui trouveront une place dans ma bibliothèque et celles de nombreux lecteurs. Quant au festival, j'espère qu'il nous permettra, lecteurs et auteurs, de faire de belles rencontres.""

 "Bénédicte Taffin est l’une des finalistes du Prix Futuriales Jeunesse avec le roman Les yeux d'opale. Elle nous livre ses impressions sur ce prix :

"Trouver un éditeur pour son premier roman n'est pas le seul défi que doit relever un écrivain débutant. Une fois Les yeux d'Opale en librairie, j'ai réalisé qu'il me fallait encore attirer l'attention des lecteurs et c'est une gageure dans un monde littéraire surpeuplé. Le prix des Futuriales offre l'opportunité à de tout jeunes auteurs de se démarquer et de faire connaître leur oeuvre. Etre finaliste de ce prix constitue pour moi une jolie mise en valeur de mon travail et surtout un encouragement à continuer."

" Sam Nell est l’un des finalistes du Prix Révélations des Futuriales avec le roman Chevaucheur d'ouragan. Il nous livre ses impressions sur ce prix :

"Ecrire son premier roman est un rêve de longue haleine, un marathon dont on craint, à juste titre, de ne jamais voir la fin. Un jour pourtant, l'éditeur finit par donner son sésame, mais la ligne d'arrivée est encore loin. La réécriture commence. Avant la maquette, ses multiples relectures et les dernières corrections. Même là cependant, bien que travaillant et retravaillant sous l'œil acéré du professionnel, on refuse encore d'y croire. Il faudra que l'objet-livre nous tombe entre les mains, qu'on dorme avec, deux ou trois soirs de suite, pour que la réalité commence à s'insinuer dans nos petites cervelles incrédules d'écrivains apprentis... Et au final, on a beau avoir été publié, il restera toujours une incertitude, une faille ombreuse de cette nouvelle réalité qu'aucun saut de la foi ne nous permettra de franchir. Sommes-nous lus ? Nos histoires survivront-elles au passage sous rotatives ? Les personnages que nous avons créés existeront-ils jamais ailleurs que dans nos têtes ?
Voilà donc, déjà et avant tout, ce qu'offre une nomination au Prix Futuriales du Premier Roman : la certitude que nos créatures d'encre et de papier ne sont pas restées lettres mortes. Et si la fortune devait finalement les consacrer, c'est qu'elles auront définitivement trouvé d'autres esprits que le nôtre où s'égayer...""  

1 commentaire:

  1. Les livres des Futuriales dispo ici ! http://tinyurl.com/3n9w8js

    RépondreSupprimer